Objectifs

1.

Offrir à des traducteurs professionnels du monde entier, des conditions de travail idéales :

– un lieu paisible permettant la concentration et une « retraite » loin des tracas quotidiens ;
– des chambres confortables avec sanitaires privés, table de travail et accès à Internet ;
– une bibliothèque offrant un large éventail de la littérature, en l’occurrence belge de langue française, ainsi que des dictionnaires et autres manuels auxiliaires ;
– un lieu de rencontres avec auteurs et traducteurs, permettant d’organiser des tables rondes et autres manifestations littéraires ;
– une salle de séminaires multimédias permettant la projection de documentaires ou autres films en rapport avec la littérature, ainsi que l’organisation de séminaires internes sur les problèmes de traduction ;
– une infrastructure hôtelière : le CTLS offre la pension complète à ses résidents qui, totalement pris en charge, disposent d’un temps optimal pour se consacrer entièrement à leur projet.

2.

Permettre aux traducteurs résidents de rencontrer leurs homologues : plusieurs traducteurs d’un même auteur y trouvent l’occasion d’enrichir mutuellement leur travail commun de recherche et de recréation.

3.

Permettre aux traducteurs résidents de travailler avec leur auteur qui est invité à les rencontrer et même à séjourner quelque temps au Collège ou, à défaut, de rencontrer un spécialiste de cet auteur (ex. : collaboration étroite avec la Fondation Henri Bauchau ou la Fondation Marguerite Yourcenar).

4.

Permettre à un auteur de séjourner au Collège avec plusieurs de ses traducteurs dans le but de travailler ensemble à un projet commun (comme ce fut le cas à plusieurs reprises avec Jean-Philippe Toussaint et ses dix traducteurs, à la sortie d’un nouveau roman).

5.

Offrir aux résidents des séances de réflexions sur les problèmes de traduction, au cours de séminaires dirigés par la directrice.